Et nous, au resto-Zinc, on y tient. Jules, c’est notre homme des fourneaux, notre roi du frigo et du chou Romanesco.

C’est aussi plus que ça.

Car Jules, avant de rejoindre il y a 7 ans déjà (!!!) la folle équipe des Marcheurs, il n’avait encore jamais imaginé qu’il travaillerait en cuisine.

Fou de bande-dessiné, passionné de voyages, un tantinet musicien… finalement, il ne le savait pas, mais il avait déjà en germe tous les atouts pour intégrer cette Planète étrange rue de la Roquette.

D’ailleurs, il le dit lui même,  s’il a accepté, du jour au lendemain, l’incroyable proposition de Yann d’enfiler un tablier, « C’est parce que c’était ici ». Véridique.

On a envie de faire partie du lieu…

Ou quand l’invité traverse la scène et soulève le rideau… Près d’un an à jouer à 4 mains, avec Yann d’abord, Hubert ensuite, des aventures à gogo (Ou comment provoquer le suicide non assisté d’un riz-au-lait oublié…), des amitiés aussi.

Et puis, moins d’un an après son arrivée, ça y est : le voilà en roue libre.

Avant le service, il va s’inspirer chez le primeur du quartier, s’émerveiller des légumes oubliés et inventer ses recettes du soir.

Car s’il y a une chose qu’il s’est découvert, ici, c’est cet amour de l’impro, ce rapport instinctif avec les ingrédients et les recettes.

Et puis, la variété des choses à faire : de sa session terrines aux pâtisseries, en passant par des plats aux accents parfois asiatiques (son pêché mignon !), les saisons passent et ne se ressemblent pas.

Et qui, à travers les 1001 rencontres qu’on fait ici, au Resto zinc, poursuit à sa façon sa passion du graphisme et du crayonné.

Critère de recrutement N°1 ici : avoir un talent caché ! Jules, c’est son coup de crayon, ici au service du groupe TJ and the Revenge

De l’humour aussi, indispensable pour survivre… Si vous ne nous croyez pas, c’est le moment d’aller faire un tour ICI, pour déguster le coup de crayon en vignettes de notre Chef ;-)

Jules, notre cuisto du Resto… chapô !

Les commentaires sont clos.