#MAI

Qui dit printemps dit rangement !

» lire la suite

 

AVRIL

Une programmation qui fleure bon le printemps… Musique et dégustations, entre cave et resto 😉

» lire la suite

 

#MARS

Les ateliers dégustation du MERCREDI, les soirées musique du JEUDI, le brunch + l’animation du DIMANCHE, l’expo du moment… Qui a dit que la fin d’hiver était difficile ? 😉 

» lire la suite

 

« Raconter des histoires avec des images et transmettre des émotions »

Voilà le credo d’Aurélien Laplace, auteur, réalisateur et… photographe.

Un homme talentueux, que l’on est hyper fier d’exposer jusqu’au 12 décembre au restau.

Encadrées ou non, avec différentes tailles de tirage possible, vous avez la possibilité d’acheter ces photos en série limitée pendant toute la durée de l’exposition. Prix et infos en face du comptoir, à droite du piano 😉

En attendant de venir les admirer en live, petite mise en bouche sur son site ici.

Automne goûtu, automne pointu !

Gaillac, Cahors, Loire, Gevrey-Chambertin, Chablis… mais aussi CALVADOS et… une dégustation très spéciale (#teasing !!!) le dernier mercredi de novembre : il y en a pour tous les goûts chez le Caviste Sourire au pied de l’échelle cet automne.

Réservation obligatoire au 01 57 40 89 70, atelier de 30 à 50€ par personne.

Retrouvez tout le programme sur notre page Facebook !

 

Tout a commencé par une sombre histoire de confiture de lait.

C’était ma première année au Resto-Zinc et, déjà, les idées et les envies fusaient.

Un soir ou un matin, je ne sais plus bien, Lire le reste de cet article »

Magou, la voix du Sénégal à Paris partage ici son cri d’amour

pour son cousin Doudoumah qui lui a donné envie de jouer de la musique.

Accompagné de Raphaelle Murer au Violoncelle.

Bienvenue à Trespoux-Rassiels pour voir les fameux Kimmeridgiens de Cahors !

yann diologent cahors

Dingue que le Malbec, cépage considéré comme rustique, puisse faire des vins si aériens, élancés, fleuris… Pourquoi ?

  1. La hauteur : pour accéder là-haut sur les plateaux, il faut monter quelques lacets dignes de l’Alpe d’Huez arborant une végétation bien fournie et bien verte. Il y a de l’air (l’altitude), de l’eau (végétation) et des grosses tranches de masses blanches… C’est le fameux calcaire qui apparait déjà, ici et là, comme des écorchures de la colline.
  2. Le calcaire : oui, il y a ici une faille de Kimmeridgien que les amateur de Chablis, de Champagne ou parfois de Sancerre connaissent bien. Elle apporte une fraîcheur incomparable, permet une belle tension… si l’interprétation du vigneron le veut bien 😉

fabien jouves kimmeridgien

3. … Et il le veut bien ! Il, c’est Fabien Jouves, qui cherche dans sa viticulture un raisin en pleine forme, sain, juteux. À tel point qu’il n’a pas peur de monter les rendements si la vigne est en bonne santé et en adéquation avec son sol.

kimmeridgien focile mas del périé

Conclusion ? Des vins à découvrir de toute urgence !

Aujourd’hui je suis particulièrement touché par deux cuvées en particulier…

  • « Les Escures » (Malbec 2017) : un vin souple, facile, avec à la fois un caractère jovial et… comme un petit quelque chose à dire.
  • « Amphore » : aïe aïe aïe ! Comme une impression de Côte-rôtie avec en supplément bonus des notes florales au nez et, en bouche une belle allonge, un dynamisme qui n’a d’égal que le caractère du faiseur lui même. Ça goutte déjà très bien, mais je vais m’en mettre quelques unes de côté pour l’avenir!! Je me régale d’avance.

Une belle étape à Cahors.

Je reviendrais, car ma bouche garde un mémorable goût de hure de porc gascon…. que vous pourrez bientôt goûter vous aussi à la cave à vin Le Sourire au pied de l’échelle.

Yann